Information

Le musée de la 101st Airborne est situé dans un ancien mess des officiers de l’armée belge construit en 1936.
Ce prestigieux bâtiment a été utilisé par les Allemands comme club des sous-officiers de la Wehrmacht pendant l’occupation de Bastogne lors de la 2ème Guerre Mondiale.
Après la guerre, le bâtiment a été utilisé par la Croix Rouge qui y installa un hôpital de fortune.
Ce bâtiment unique, riche en histoire est le parfait endroit pour présenter l’histoire de la 101st Airborne Division et des unités impliquées dans la Bataille de Bastogne en décembre 1944 – janvier 1945.
Le bâtiment a été restauré de façon à préserver son caractère original. Une collection exclusive d’objets de la Bataille des Ardennes et des dioramas  réalistes avec des mannequins surprenants vous plongeront dans la période dramatique de la Bataille.
Le musée est vraiment un endroit à visiter !

 

Musée 101ste Airborne Le Mess
Avenue de la Gare 11
6600 Bastogne - Belgium

 

Projets pour 2014-2015

Et plus encore !
L'aménagement dans la cave est maintenant terminé.

Vous pouvez dès à présent y vivre l'expérience unique d'un bombardement!

D'autres scènes ont été ajoutées dans les caves, nous pouvons juste vous dire que serez impressionnés par leur réalisme!

Nous vous proposerons également une exposition temporaire sur le Général Patton où vous découvrirez objets, documents, photos pesonnels du Général.

 

Nouvelles et Evènements


Nouvelles

Le 28 mai 2016, le 101st Airborne Museum a été honoré par la visite du General Philip M. Breelove,


Pour en savoir plus >

Livre d'or


jean-philippe dokens - 2017-03-17 18:41:54
je viens de visiter votre musé avec mon frère et ses un des plus beaux musée que j ai vue toute les reconstitution son plus que réelle et de magnifique objet félicitation a vous pour cette jolie collection

JM Frère - 2017-02-19 12:17:29
19/02/2017 J'ai visité le musée hier avec un étudiant belge (qui connait la bataille) et un étudiant américain (17 ans, Floride).Après avoir vu le du Mardasson, ce jeune homme était un peu "secoué", car il découvrait la réalité de la guerre, et n'imaginait pas ce que les soldats des deux camps et les civils avaient endurés. Une belle leçon pour les jeunes, des collections "dans leur jus", tout est à revisiter .



Abonnez-vous à notre newsletter

Name *

E-mail address *